sur les sentiers

du rosé de provence

du rosé
de provence

illustration d'un paysage.

Goûter à l'art de vivre provençal mérite de prendre son temps, c'est un peu ici, une institution. Le plus souvent, en toute simplicité, avec un en-cas de tapenade aux olives noires et un verre de rosé, pour en révéler tous les arômes... Ou peut-être plutôt avec une navette provençale ?

photographie d'un paysage provençal
photographie d'un paysage provençal

Question couleur, il est tout en subtilité : du rose pâle, parfois délicatement poudré, ou plus orangée, la robe des vins de Provence reste toujours limpide et brillante.

Elle se décline en six teintes référencées.

pêche

mangue

melon

pomélo

mandarine

groseille

illustration des robes de rosés illustration des robes de rosés

Une gourmandise pour les yeux, qui en dit long sur le bouquet d'arômes à venir...

photo verre de vin sur table ensoleillée photo de légumes confits
photo verre de vin sur table ensoleillée
photo de légumes confits

Ensuite c'est le fruit qui s'impose ! Des arômes intenses et gourmands, qui donneront en bouche une sensation de fraicheur caractéristique et recherchée.

illustration représentant une bouteille Billette illustration représentant un bol bleu illustration d'un verre de vin billette illustration repréentant un saladier illustration d'un chapeau d'été
illustration représentant le sol

Si le rosé de Provence fait partie intégrante de la gastronomie Provençale, il s'affranchi facilement des codes traditionnels. Rythmant les apéritifs, la simplicité et la gourmandise du vin Billette en font un compagnon de choix de la cuisine estivale : des poivrons colorés farcis, une anchoïade, ou tout simplement un cake aux olives parfumées, s'annoncent comme de parfaits partenaires de dégustation.

Authentique et généreux, le rosé de Provence nous ouvre les portes de la gastronomie et de l'art de vivre à la Provençale.

photo du paysage Provençal

Lumière sur le sud

Savez vous que le vignoble provençal est le premier producteur de rosé au monde?
Il faut dire que la nature a été généreuse avec lui ! Niché entre deux emblèmes majestueux du Sud de la France, les Alpes et la mer Méditerranée, les vignes de Provence s'étendent sur 200 kilomètres, à travers trois départements: le Var, les Bouches-du-Rhône et les Alpes Maritimes. Ce teroir, d'une étonnante beauté sauvage, bénéficie d'un climat parfait, où soleil, chaleur et faible pluviométrie assurent à la vigne une évolution optimale.

D'Ouest en Est, le relief qui découpe la Provence est incroyable. La montagne Sainte-Victoire, emblème des alentours marseillais et le massif volcanique de l'Estérel sur la Côte d'Azur, dominent la région et contribuent à maintenir ce climat si unique et adapté à la vigne.

Le Mistral,ou Mistrau en Provencal, fait partie intégrante du terroir. C'est un vent sec, régulier et dominant, très présent dans la région et souvent apprécié des vignerons. Il dégage le ciel et aide à lutter de manière naturelle contre les maladies de la vigne, tout en apportant aux vins une fraicheur si typique en bouche.

Terroir
unique

Au sein des Côtes de Provence, le vignoble de Billette, composé de sols cristallins berceau du maquis, longe la mer Méditerranée et profite de la brise marine.
Son ensoleillement exceptionnel et son terroir à la géologie complexe donnent aux vins ce caractère si spécial et pourtant si accessible, frais, élégant et généreux !

photographie d'une bâtisse dans les vignes

Richesse historique

Sous ses airs de carte postale, la Provence n’en reste pas moins un terroir historique chargé d’histoire, qui se découvre au fil des chemins.

Ce vignoble est emblématique : avec ses 26 siècles d’ancienneté, c’est le plus vieux vignoble de France. À l’origine, ce sont les Phocéens, fondateurs de Marseille, arrivés de la mer Égée, qui amènent avec eux les premiers pieds de vignes et marquent le début d’une grande tradition viticole.

Les Romains, quelques centaines d’années avant J-C, puis les moines du Moyen-Âge, développent à leur tour la vigne provençale, et la France devient petit à petit une grande terre de viticulture. Elle s’organise, se hiérarchise, et voit apparaitre au XXème siècle les premières Appellations d’Origine Contrôlée.

L'AOP Côtes de provence

C’est en 1977 que nait l’AOC Côtes de Provence. Aujourd’hui, plus de 20 000 hectares sont cultivés pour produire du vin rosé, à presque 90%.

À l’origine des vins, une très large palette de cépages, triés sur le volet : Grenache, Cinsault, Tibouren, Mourvèdre, Syrah ou Cabernet Sauvignon contribuent à l’élaboration des vins rosés frais, fruités et élégants, typiques de l’appellation.

illustration d'un muret
photographie d'un pain aux olives
photographie d'un tian aux légumes provençal

Dégustation

Les vins Billette sont élégants et accessibles.

Servis entre 6° et 8°C, ils trouvent leur place sur les grandes tablées à l’ombre des oliviers. Dégustés dès l’apéritif, accompagnés de toasts craquants de tapenade d’olive noire finement aillés ou d’une délicieuse fougasse aux herbes de Provence encore tiède, ils sont aussi les compagnons de plats plus élaborés et typiques, comme la ratatouille ou les légumes farcis. Conservés dans un seau à glace, ils sauront accompagner vos dégustations de l’apéritif au dessert, sucrées ou salées.

illustration représentant le sol illustration d'une bouteille billette
illustration d'un verre de vin rosé

6-8°

Accueil

AOP côtes
de provence

Nos rosés